10 Pokémon qui n’ont jamais vu le jour

Toute série qui existe depuis aussi longtemps que Pokemon existe et qui a été répétée régulièrement à intervalles réguliers au cours des 25 dernières années, est vouée à se retrouver avec du contenu sur le sol proverbial de la salle de coupe.

CONNEXES: 10 types de Pokémon avec le plus de résistances

Le fait que la série Pokemon compte maintenant près de 900 monstres individuels témoigne des artistes derrière elle. Il est encore plus impressionnant de découvrir qu’à côté de cet incroyable 900, il existe également une poignée de Pokémon qui sont restés inédits pour diverses raisons. Poursuivant notre célébration de cet anniversaire marquant, voici une poignée de Pokémon qui n’ont jamais réussi.

dix Ligne Kurusu

Comme beaucoup des monstres suivants, Kurusu et sa lignée évolutive ont été révélés aux fans occidentaux longtemps après son introduction au Japon. Dans la vaste collection de données volées par Nintendo lors de sa tristement célèbre faille de sécurité en ligne en 2018, des pirates ont découvert des fragments de projets et de démos inédits pour Pokemon Gold/Silver.

L’historien Pokémon Twitter Dr. lave déclare que Kurusu était le Pokémon de démarrage de l’eau à l’époque, puisque Totodile n’avait probablement pas encore été conçu. Kurusu et ses évolutions ont été complètement jetés au lieu d’être réutilisés pour des rencontres sauvages dans la série Johto.

LA VIDÉO DE JEU DU JOUR

9 cactus

Votre supposition est aussi bonne que la nôtre ici… Ce Pokémon, s’il peut vraiment en être appelé un, n’est apparu publiquement que via le manga Satoshi Tajiri : L’homme qui a créé Pokemon, selon Bulbapedia. Ce qui ressemble à une numérisation photocopiée de ce manga est le plus clair – pour utiliser ce terme généreusement – Image de ce prototype connu uniquement sous le nom de « Cactus ».

CONNEXES: 10 Pokémon brillants qui étaient dans l’anime, classés

Bien que cette conception originale soit antérieure à la première génération, un Pokémon de type cactus entièrement étoffé n’est réapparu qu’à la troisième génération avec Cacnea. Ce n’est pas le seul cas où les monstres rejetés des générations précédentes sont répétés et reçoivent une place méritée dans la liste des jeux ultérieurs.

8ème Ligne Honoguma

Des sprites supplémentaires avec l’aimable autorisation du Dr. lave. Comme Kurusu ci-dessus, Honoguma et ses avancées n’étaient présentes que dans les démos de la série Johto qui ont été divulguées en 2018. Honoguma était destiné à être un Pokémon de départ de deuxième génération avant d’être remplacé par la lignée Cyndaquil.

Selon Did You Know Gaming, lorsque les joueurs japonais ont vu la démo originale, ils ont pensé que Honoguma pourrait être une évolution en silex liée à Pikachu. Cela a simultanément alimenté des rumeurs selon lesquelles un Pikachu surfeur, ou « Pikablu », pourrait se cacher quelque part en jaune, ou pourrait être correctement libéré dans la deuxième génération.

7 « latiks »

Voici un design Pokemon qui avait en fait des jambes … jeu de mots prévu. Pourquoi faire un Pokémon quand on peut le faire Trois d’un dessin ? La conception ci-dessus s’est avérée particulièrement utile pour Game Freak, car elle a servi de base à Blaziken, Latias et, par extension, Latios.

Les bras, les griffes et les jambes ont été clairement préservés et transplantés directement à Blaziken. Les autres éléments ressemblant à des oiseaux ont été conservés par les Blaziken incapables de voler et utilisés à la place pour les Latias et Latios sans pattes. docteur Lava partage cette image hors de Utilisateur de Twitter, qui l’a emmené lors d’un salon technologique brésilien avant la série Hoenn. Apparemment, ce Pokémon n’a jamais été nommé, il vit donc sous le surnom créé par les fans « Latiken ».


6 barunda

On ne peut pas dire grand-chose de Barunda. C’est un autre Pokémon apparaissant sur Bulbapedia grâce aux fans qui ont scanné le manga Satoshi Tajiri. Bulbapedia déclare que le nom de Barunda est dérivé de « ballon ». Bien qu’il ait été clairement mis à l’écart dans la première génération au profit de designs plus reconnaissables, il semble que – comme Cactus – ce Pokémon ait été revisité, cette fois dans la quatrième génération, et ait servi de base à Drifloon.

5 Bomushika

Cela peut être un exemple de conceptions concurrentes se battant pour une ouverture menant à la sortie de la deuxième génération. comme docteur décrit la lave, Bomushika comme un lion de mer, mais il est clairement très similaire à Seel et Dewgong de première génération qui étaient dans les jeux Johto. Bomushika a peut-être été mis de côté au profit d’un Pokémon plus distinct visuellement.

CONNEXES: Pokemon: 10 choses que vous ne saviez pas sur Kyogre

On dit également que Bomushika était censé être de type Eau / Feu, ce qui aurait été extrêmement puissant dans la génération 2 lorsqu’il y avait moins de Pokémon pour le contrer, il a donc peut-être été abandonné pour l’équilibrer.

4 Ligne Manboo

La ligne Manboo est intéressante car, comme dans le cas de Latiken, elle a apparemment servi de base à tant d’autres Pokémon dans les générations suivantes, bien qu’elle n’ait jamais été publiée elle-même. docteur Lava indique que ce type d’eau/acier La famille a été conçue à l’origine pour la deuxième génération.

Bien qu’il n’ait jamais été officiellement mis en œuvre, les similitudes entre la dernière évolution et Huntail sont évidentes, tout comme les similitudes entre la mi-évolution et Sharpedo. Même Manboo lui-même a une silhouette vaguement Luvdisc, et sa lampe ressemble à celle qui apparaît sur Chinchou et Lanturn.


3 turban

crions tous ensemble : « ce truc a un nom !?« Oui, cher lecteur, l’étrange abomination anonyme attachée aux fesses de Slowbro depuis la génération 1 et à la tête de Slowking depuis la génération 2 était destinée à être un Pokémon à part entière. avec le nom sans inspiration « Turban ».

CONNEXES: Les Pokémon les plus mignons de toutes sortes

L’anime Indigo League nous a appris que Slowpoke évolue lorsque sa queue est mordue par Shelder, qui évolue avec elle. La fusion qui en résulte partage le nom de Slowbro, mais sinon Shelder devait évoluer en Cloyster et cette n’est clairement pas Cloyster. Ne vous demandez plus, cette horreur noyée a maintenant un nom. Anticlimatique, n’est-ce pas ?


2 Croky

Visuellement très probablement maudit Dessins sur cette liste, le descendant de dinosaure à l’air dérangé ci-dessus a été révélé une fois de plus dans le manga Satoshi Tajiri. Affectueusement surnommé Crocky, ce design était censé être inclus dans la première génération, bien que personne ne soit vraiment surpris qu’il ait été coupé. Nous sommes certainement heureux que Game Freak ait ensuite introduit Feraligatr et Krokorok, des Pokémon de type reptile dont tout le monde peut être fier.

1 animation

C’est ce qui se passe lorsque vous essayez d’améliorer la perfection. Idem – un Pokémon si impeccable dans sa conception que même vos autres Pokémon ne peuvent s’empêcher de le trouver irrésistible s’il reste dans une garderie – à un moment donné avait prévu une avancée d’acier pour la deuxième génération.

Avec l’un des designs de Pokémon les plus paresseux de tous les temps, un artiste semble avoir dit : « Et si Méta était aussi une punaise ? » C’est ainsi que l’Animation est née. Voici, c’est un Maw agape mal aliasé, comme s’il criait pour protester contre sa propre création. Arceus ne donnerait jamais vie à quelque chose comme ça. non C’est un témoignage de l’orgueil humain.

Suivant : Les 10 Pokémon Johto les plus puissants, classement


Fiora les bras croisés

Xenoblade Chronicles 3 montrera de la peau

continuer la lecture


A propos de l’auteur

Commentaires