15 meilleurs jeux de tous les temps qui ressemblent à des âmes

Table des matières[Hide][Show]

De Demon’s à Dark, Bloodborne à Sekiro, et maintenant nous sommes à l’ère Elden, FromSoftware s’est fait un nom avec ses jeux « Soulsborne ». Synonyme de gameplay difficile mais finalement récompensé, de traditions racontées au coup par coup et d’exploration, et certaines des la batailles de boss les plus intenses et les plus frustrantes, ces jeux ont taillé leur propre niche.

Alors naturellement, lorsqu’une formule s’avère populaire, il y aura souvent des imitateurs qui voudront une part du gâteau. La plupart ratent la cible, assimilant la formule «semblable à des âmes» pour simplement augmenter la difficulté et s’attendre à ce que les joueurs s’en occupent. Mais ce n’est pas de cela qu’il s’agit : il s’agit plutôt d’en faire un défi qui vous gêne, pour que vous vous amélioriez de mieux en mieux, relevez-le et recommencez pour la partie suivante. Eh bien, en bref, mais il n’y a qu’un nombre limité de mots que je peux mettre ici.

Cela ne veut pas dire que chaque tentative de réplique est mauvaise. Qu’il s’agisse d’une imitation 3D complète ou de Metroidvania 2D avec des sensibilités similaires à celles des âmes, il existe toute une gamme de jeux qui essaient d’être aussi renommés qu’un titre FromSoftware. En voici seulement quinze, parmi tant d’autres, qui méritent un digne imitateur :

#15 La montée subite

  • Développeur : Deck13
  • Editeur : Focus Entertainment
  • Sortie : 2017

Le premier imitateur de cette liste ne ressemble qu’à Souls dans le gameplay, pas dans la présentation. Il n’y a pas de chevaliers en armure noire ici, c’est sûr. Les coutelas ont été remplacés par des circuits, des châteaux pour les dépotoirs et des installations de haute technologie.

Le premier Surge a osé être différent, et à certains égards, il est applaudi pour cela. D’une autre manière, plus négative, cela n’a pas amélioré la formule « juste rendre les choses difficiles » dont Lords of the Fallen de Deck13 a été victime. Mais, c’est mieux que ça, et une science-fiction Dark Souls était une lacune qui devait être comblée. Une formule que nous reviendrons peut-être plus tard…

# 14 Ender Lilies: Quietus des chevaliers

  • Développeur : Live Wire
  • Editeur : Binary Haze Interactive
  • Sortie : 2021

L’un des composants de base dans un Souls-like est, sans aucun doute, le combat. La joie de trouver une build d’arme qui vous convient, puis de frapper ensuite la morve du boss qui vous a dérangé. Eh bien, si je disais qu’Ender Lilies supprime cela, vous vous demanderiez pourquoi il figure sur cette liste.

Pensez plutôt à Chaos Legion ou plus récemment : Elden Ring. Au lieu de charger au combat, Lily peut invoquer des sbires pour qu’ils la battent à sa place. Mais tout comme une âme, les joueurs devront toujours gérer et maintenir leur invocation, en ajoutant toujours cette tactique de combat de type âme à la procédure.

# 13 Gambit de la mort: l’au-delà

  • Développeur : Lapin Blanc
  • Editeur : Adult Swim
  • Sortie : 2018

Ce n’est pas très souvent que vous pouvez associer Adult Swim à quelque chose de sombre sans ajouter « -comédie » à la fin. Mais hélas, ils se mêlent d’autres domaines et dans ce cas, les âmes. Un 2D, pour être précis, mais toujours aussi digne que n’importe quelle autre entrée de cette liste.

Death’s Gambit raconte son histoire à travers un magnifique pixel art, mais il n’a pas atteint son rythme de croisière avant l’extension Afterlife l’année dernière. Un DLC gratuit, Afterlife offre plus de défis, plus d’armes et une refonte qui rend le jeu de base plus agréable. Eh bien, pour un Souls-like.

# 12 Vestige: des cendres

  • Développeur: Gunfire Games
  • Editeur : Perfect World Entertainment
  • Sortie : 2019

Si quelqu’un disait « Dark Souls avec des armes à feu », il ne serait pas déraisonnable de penser qu’il voulait dire Gears of War avec des difficultés plus élevées. Alors que dans un autre contexte, c’est une évaluation juste, dans un sens littéral, ils ont résumé Remnant assez précisément.

On pourrait penser que des armes à projectiles à tir rapide rendraient un Souls-like plus facile, mais dans le cas de Remnant, cela ne fait qu’ajouter à la difficulté et à la tactique de ses différentes batailles. D’une part, choisir le type d’arme peut être assez difficile, tout comme le nivellement approprié de cette build particulière pour s’adapter à tout ce qui vous arrive. Le travail d’équipe facilite les choses, mais ne vous attendez pas à une conduite facile avec plusieurs d’entre vous.

#11 Sel et sanctuaire

  • Développeur : Ska Studios
  • Editeur : Ska Studios
  • Sortie : 2016

Salt and Sanctuary a la particularité d’être l’un des premiers Metroidvania à adopter un deuxième portemanteau; la Metroidvania de Soulsborne. Il s’adapte parfaitement au moule car il s’agit essentiellement d’un Dark Souls 2D. Il y a de la tristesse et un sentiment de désespoir, c’est sûr.

Pourtant, il a aussi ce défi, cette attitude d’aller de plus qui incarne un Souls-like. Cela peut ressembler à un jeu Flash de l’époque de Newground, mais restez avec Salt and Sanctuary et il y a un hack and slasher 2D profond et enrichissant / stimulant ici.

# 10 Drifter hyper léger

  • Développeur : Heart Machine
  • Editeur : Heart Machine
  • Sortie : 2016

Le seul caractère générique de cette liste, Hyper Light Drifter n’est ni un défilement latéral 3D ni 2D. Au lieu de cela, c’est une aventure d’exploration de donjons descendante qui fait écho aux sentiments de Zelda: Link to the Past. Et tout comme LttP, HLD propose ce combo puzzle/aventure addictif.

C’est aussi parfois difficile, le Drifter étant souvent enfermé dans des pièces et pris en embuscade à des points définis. Armé d’une épée, de réflexes rapides et d’un petit bassin de santé, l’accent est mis ici sur l’agilité et la rapidité de frappe avant de vous liguer. Favorisant également une narration minimale, Hyper Light Drifter est de nature semblable à celle des âmes avec une touche descendante.

# 9 Veine codée

  • Développeur : Bandai Namco
  • Editeur : Bandai Namco
  • Sortie : 2019

Il y a eu beaucoup de variantes sur la formule Souls, du sinistre à la science-fiction, il était donc logique qu’il y ait une tentative sous tous les angles. Il était inévitable que nous obtenions « Souls-like but anime », avec Bandai Namco menant la petite charge de cavalerie.

Je ne récapitule pas l’intrigue ici, c’est trop… loufoque. Mais pour équilibrer cela, Code Vein offre certains des combats les plus brillants et les meilleurs de ce côté d’un système Dark Souls. Il y a beaucoup de micros étrangers à parcourir, mais lorsque les joueurs découvrent comment affiner leur build, Code Vein se sent aussi OTT qu’un épisode de Dragon Ball Z en termes de combat.

#8 Séparé

  • Développeur : Thunder Lotus Games
  • Editeur : Thunder Lotus Games
  • Sortie : 2017

Un autre 2D Souls-like, à ce stade qui pourrait se demander ce que Sundered propose pour changer un peu la formule. Eh bien, l’enfer des balles, pour commencer. Pour ceux qui ne sont pas familiers, «l’enfer des balles» s’applique généralement aux tireurs à défilement latéral qui impliquent des quantités massives de projectiles venant sur les joueurs à tout moment.

Sundered intègre cela de manière transparente avec sa plate-forme de type 2D Souls, tout en étant absolument magnifique. Les patrons, en particulier, sont un régal pour les yeux et un exercice pour les doigts. Cela peut être écrasant, mais c’est tellement gratifiant lorsque ces patrons tombent.

#7 Cellules mortes

  • Développeur : Motion Twin
  • Editeur : Motion Twin
  • Sortie : 2018

Si vous voulez parler de -likes, il y a aussi les roguelikes/lites qui dominent une bonne part du marché des jeux. L’élément aléatoire offre un nouveau défi à chaque exécution, de peur qu’il ne devienne obsolète et répétitif. Alors imaginez mélanger les deux : challenge randomisé et combat difficile.

C’est Dead Cells, en un mot. L’itinéraire de progression peut sembler similaire dans chaque course, tout comme les patrons, mais c’est la partie « y arriver » qui évoque un défi semblable à celui des âmes. Avec une grande variété d’armes et de compétences, chaque course offre un défi constant mais variable à chaque fois.

# 6 Coquille mortelle

  • Développeur : Cold Symmetry
  • Editeur : Playstack
  • Sortie : 2020

Le plus proche de la ressemblance d’un Dark Souls sur cette liste, Mortal Shell pourrait facilement être rejeté comme un clone terne. Sous cette coque, cependant, se trouve une variante agréablement surprenante de la formule. D’une part, les joueurs n’ont pas le champ libre pour créer un personnage.

Non, la torsion consiste à choisir un Shell prédéfini et à développer leur style de jeu. La difficulté vient de celle qui est utilisée (ainsi que du coup de pied normal des âmes), ce qui signifie que les joueurs décident de la pression qu’ils veulent se mettre sur eux-mêmes. Ne le frappez pas avant de l’avoir essayé.

#5 La Surtension 2

  • Développeur : Deck13 Interactive
  • Editeur : Focus Entertainment
  • Sortie : 2019

Je t’avais dit qu’on y reviendrait. Oui, alors que le premier The Surge a raté plus de points qu’il n’en a touché, le potentiel était là pour l’améliorer. Qui de mieux pour le faire que l’entreprise qui a fabriqué le premier ?

Le Surge 2 est une vaste amélioration, offrant de meilleurs visuels, des environnements plus lumineux et surtout, des combats et une difficulté beaucoup plus raffinés. Mais la plus grande amélioration a été dans l’histoire et à quel point il était agréable de pousser pour découvrir ce qui se passait. Ajoutez quelques finitions de combat au ralenti et Dark Souls futuriste perdure tout au long de ce jeu.

# 4 Chevalier creux

  • Développeur : Team Cerise
  • Editeur : Team Cerise
  • Sortie : 2017

Hollow Knight est un jeu très trompeur. Il a l’air mignon, avec ses personnages de style art Flash, tous diddy et twee pour les yeux. Pourtant, en dessous, il offre une histoire étonnamment sombre qui a juste besoin d’être vue pour être crue.

Vous, le Hollow Knight, êtes envoyé pour explorer un royaume autrefois florissant qui a été infecté par, euh, « The Infection ». Ce n’est pas le dispositif de cadrage le plus original, mais son combat est suffisamment engageant pour justifier de rester à travers. Cela peut sembler trompeusement mignon, mais il y a autant de défis ici que les Unkindled doivent souffrir dans Dark Souls.

#3 Nioh 2 – L’édition complète

  • Développeur : Team Ninja
  • Editeur : Sony
  • Sortie : 2020

Le premier Nioh a été rejeté par beaucoup (y compris votre serviteur) comme un clone éhonté et arcade de Dark Souls. Il n’avait pas l’impression d’avoir la profondeur d’un Souls, et c’était juste « dur pour le plaisir d’être dur ». Pourtant, plutôt que d’accepter la défaite, Team Ninja est revenu avec une suite pour nous prouver que les opposants avaient tort.

Un système de combat beaucoup plus serré, associé à un meilleur sens de la progression, fait de Nioh 2 un bien meilleur jeu que son prédécesseur. L’histoire est toujours absolument banane, étant un jeu Team Ninja après tout, mais cela pâlit lorsque vous atteignez une étape satisfaisante dans le jeu.

#2 Blasphématoire

  • Développeur : The Game Kitchen
  • Editeur : Team17
  • Sortie : 2019

La religion et le jeu ne semblent jamais être un bon couple, à moins que l’intrigue ne se termine généralement par « détruisez un type de Dieu », souvent vu dans les JRPG. Blasphemous est différent, offrant une vision lâche du christianisme dans une zone fictive similaire à l’Espagne. Eh bien, jusqu’à ce que les joueurs affrontent des bêtes ailées et des boss monstrueux, au moins.

Le blasphème est également difficile, car The Penitent One (le personnage du joueur) fait face à de nombreux défis de plate-forme et de combat. Vous mourrez souvent, que ce soit à cause d’un piège ou d’une punition. C’est un Metroidvania semblable à Souls jusqu’à la base, offrant les aspects les plus difficiles des deux. Pourtant, il offre également de superbes visuels de la vieille école et des combats extrêmement viscéraux pour inciter les joueurs à aller jusqu’au bout.

#1 Star Wars Jedi : Ordre déchu

  • Développeur : Respawn Entertainment
  • Editeur : EA
  • Sortie : 2019

Il peut sembler assez négligent d’appeler un titre Star Wars numéro un et de l’appeler un jour, mais écoutez-moi. Pour un; ceci est fait par Respawn, qui a fait l’excellent et criminellement sous-estimé Titanfall 2, et deux; c’est un super jeu à jouer. Allez, c’est Guerres des étoiles et vous devenez un Jedi.

Alors que Jedi: Fallen Order offre une variété de modes d’accessibilité faciles pour ceux qui veulent juste une histoire, le défi est également là pour ceux qui le recherchent. Avec un combat au sabre laser satisfaisant, l’accent est mis sur l’utilisation de toutes les compétences, techniques et compétences de parade de Cal pour prendre le dessus sur l’Empire. Associé à un système planétaire qui récompense le retour en arrière et l’exploration, Jedi: Fallen Order mérite une partie pour tout fan de Star Wars et de combats difficiles mais équitables.

Commentaires