7 pays bannis de la Coupe du monde de football

La Russie est devenue le dernier pays à être banni de la Coupe du Monde de la FIFA en raison de son invasion de l’Ukraine. La Russie a déclaré une opération militaire spéciale et a déclenché une guerre avec l’Ukraine, qui a reçu des réactions négatives de la part de divers organismes mondiaux.

La FIFA a déclaré l’interdiction pour l’équipe de football russe de participer à la prochaine Coupe du monde du Qatar 2022. Cependant, ce n’est pas la première fois qu’un pays est interdit de participer à la Coupe du monde de la FIFA.

Ici, nous allons jeter un œil aux 7 pays qui ont été bannis de la Coupe du Monde de la FIFA dans l’histoire.

1280x720-9

Contenu

7 pays bannis de la Coupe du monde de football

7. Allemagne et Japon (Coupe du monde 1950)

La Coupe du Monde de la FIFA 1950 était la quatrième édition de la Coupe du Monde de la FIFA. Le tournoi a eu lieu au Brésil du 24 juin au 16 juillet 1950. Les Coupes du monde prévues de 1942 et 1946 ont été annulées en raison de la Seconde Guerre mondiale et à la suite de la Seconde Guerre mondiale, l’Allemagne et le Japon ont été interdits de participer à cette édition du Mondial Tasse.

5. Afrique du Sud (Coupes du monde 1970-1990)

L’Afrique du Sud sous l’apartheid a été soumise à une variété de boycotts internationaux, y compris dans les domaines sportifs. L’Afrique du Sud a été suspendue de la FIFA en 1963. Stanley Rous, président de la FIFA, est allé négocier sa réintégration. La FA sud-africaine a proposé d’inscrire une équipe entièrement blanche à la Coupe du monde 1966 et une équipe entièrement noire à la Coupe du monde 1970. Cette proposition a été rejetée. La FA sud-africaine a été expulsée de la FIFA en 1976.

4. Mexique (Coupe du monde 1990)

La FIFA a frappé le Mexique avec une interdiction de deux ans parce qu’elle a utilisé quatre joueurs qui avaient dépassé la limite d’âge pour se qualifier pour le tournoi mondial junior de l’année prochaine. La FIFA a également annoncé qu’elle enquêtait sur des responsables mexicains du football, qui pourraient faire face à des suspensions à vie s’ils étaient reconnus responsables de l’affaire.

3. Chili (Coupe du monde 1994)

Le Maracanazo de l’équipe chilienne est un incident qui s’est produit lors du match de football entre le Brésil et le Chili au stade Maracana de Rio de Janeiro le 3 septembre 1989. Le gardien chilien Roberto Rojas a fait semblant d’être blessé par une fusée éclairante lancée par des supporters brésiliens mais en réalité , il a utilisé une lame cachée dans son gant pour se couper.

L’incident a entraîné l’interdiction du Chili de se qualifier pour la Coupe du monde 1994 et a mis fin à la carrière de Rojas, car il a été banni à vie.

2. Birmanie (Coupe du monde 2006)

L’association de football du Myanmar a été condamnée à une amende de 23 500 dollars par la FIFA pour ne pas avoir disputé un match de qualification pour la Coupe du monde 2002 en Iran. Le match aurait dû se jouer en novembre à Téhéran mais le Myanmar s’est retiré à la dernière minute et a déclaré forfait dès 2002
Coupe du monde. En conséquence, le Myanmar avait également été interdit de participer à la Coupe du monde 2006.

1. Russie (Coupe du monde 2022)

L’invasion de l’Ukraine par la Russie fait la une des journaux depuis quelques mois. Cet acte de guerre a été condamné par beaucoup et leur équipe de football s’est vue interdire de participer à la Coupe du monde de football du Qatar 2022.

via Youtube de HITC Sevens

Lire : L’UEFA interdit à la Russie les compétitions interclubs et internationales qui se tiendront en 2022/23

Laisser un commentaire