Bully 2 a peut-être souffert d’une contrainte de développement – ​​rapport

Blake Hester de Game Informer a publié un rapport détaillé sur le Intimidateur 2 cela aurait pu être et ce qui a conduit le studio à développer la chute de la suite. En bref, Rockstar New England a été tiré dans plusieurs directions au point où Bully 2 n’était plus le centre d’intérêt des développeurs qui y travaillaient.

Rockstar New England, qui a été acheté par Rockstar lorsque le premier était Mad Doc Software et était responsable du remaster de nouvelle génération du premier Bully à l’époque, avait des plans ambitieux pour la suite, un jeu plus grand et plus caractérisé qui pourrait se tenir aux côtés LA Noire et Grand Theft Auto 4 en tant que sortie grandiose digne du nom Rockstar.

Cela ne devait pas être le cas, car le studio a été entraîné dans plusieurs directions, appelé à aider à des projets comme Red Dead Redemption et Max Payne 3 et immergé dans la culture crunch qui accompagne le travail sur ces jeux. Cela a provoqué le départ de nombreux développeurs de Rockstar New England, mais le studio a également été licencié, garantissant que Bully 2 ne verrait pas le jour. C’est dommage aussi, car le jeu était « jouable de six à huit heures », bien qu’il ne soit pas livrable à ce stade.

Le rapport de Blake est une excellente lecture et donne un aperçu des ambitions d’un studio qui cherche à faire ses preuves. Il ne s’agit pas seulement de la chute d’un studio, mais des bonnes parties du développement, du côté créatif des choses. C’est un aperçu complet des événements de haut niveau dans un studio de jeux.

Rockstar, quant à lui, est en constante évolution. Grand Theft Auto Online est un succès phénoménal, mais le remaster de GTA Trilogy a fini par être un désastre. Crunch a également été un sujet constant autour du développeur, même si, espérons-le, il prend des mesures pour remédier à ce problème.

Commentaires