Jeff Kaplan révèle 6 secrets sur les chars – Overwatch

Dans le cadre de la série d’IGN sur Overwatch, Jeff Kaplan a fourni à la communauté une poignée de faits peu connus sur les différents héros de chars de la liste.

C’est une montre vraiment intéressante, mais si vous voulez juste les détails, nous les avons répertoriés ci-dessous.

  • DV.a est le héros le plus sujet aux bugs lors de la mise à jour du jeu. Cela est dû à sa nature complexe, à la fois dans et hors de son robot.
  • Orisa a été prototypé par le designer de héros Geoff Goodman. Ils avaient besoin qu’elle soit complètement différente de n’importe quel autre héros, donc dans la construction du prototype, elle était représentée dans la peau gothique de Zarya tenant la tourelle de Bastion comme une arme.
  • À un moment donné, ils avaient une version de Reinhardt originaire de Numbani, sur le thème d’un gnou. Il était également piloté par une petite fille, mais ils ont changé d’avis et ont opté pour une approche plus traditionnelle, en l’équipant d’une armure. Jeff dit qu’il est tombé amoureux de la description de Reinhardt par le créateur de personnages Chris Metzen : « C’est le gars avec qui vous voulez sortir au bar, qui vous achète toujours des boissons. »
  • Arnold Zhang avait dessiné une œuvre d’art conceptuelle intitulée « The Junkers », conçue pour un jeu complètement différent. Ils l’ont tellement aimé qu’ils ont pensé qu’il s’intégrerait parfaitement dans l’univers Overwatch, et Roadhog est né !
  • L’équipe d’Overwatch a remis en question la représentation stéréotypée des femmes dans les jeux vidéo, et la conception de Zarya remet directement cela en question en représentant également d’autres types de corps.
  • Arnold a montré à l’équipe une photo de Winston et ils l’ont immédiatement adorée. Il leur a dit que Winston avait parlé et que l’équipe était toujours à bord. Finalement, il leur a dit que Winston venait de la lune, et à ce stade, ils ne se souciaient plus de la façon dont son design était tiré par les cheveux – ils l’aimaient trop !

Laisser un commentaire