Le producteur du Studio Ghibli révèle un nouveau film d’animation avec le réalisateur de Ni No Kuni

Un producteur du Studio Ghibli participe à la réalisation d’un film d’animation basé sur The Imaginary d’AF Harrold et Emily Gravett. Yoshiyuki Momose, directeur de l’animation du film NiNoKuni basé sur les jeux RPG, et la société Mary and the Witch’s Flower Studio Ponoc, sont également impliqués.

Publié en 2014, L’Imaginaire suit Amanda, une enfant qui tente de protéger son ami imaginaire Rudger de Mr Bunting, qui traque des entités inventées. Lorsqu’ils sont séparés, Rudger doit échapper à M. Bunting et trouver Amanda avant qu’elle ne l’oublie et ne passe à autre chose. Le premier teaser de l’adaptation du film d’animation joue sur la fantaisie de tout cela, parlant de la faune et des animaux « que personne n’a jamais vu », d’un jeune garçon que personne d’autre ne peut voir et faisant allusion à tout un monde « d’imaginaires ».

Yoshiaki Nishimura, qui a travaillé sur Howl’s Moving Castle, The Tale of Princess Kaguya et When Marnie Was There pour Studio Ghibli, est le producteur. Il a produit les deux précédents films de Studio Pono, Mary and the Witch’s Flower et Modest Heroes, et souhaite apparemment continuer à collaborer avec eux.

Au Japon, où le film s’intitule Yaneura no Rudger – Rudger in the Attic – la date de sortie est l’été 2022. Aucune fenêtre de sortie internationale n’est donnée, mais la bande-annonce est sous-titrée, suggérant que le Royaume-Uni, les États-Unis et d’autres régions pourraient le voir. le même temps.

Vignette YouTube

Une affiche japonaise a également été publiée :

Mary and the Witch’s Flower et Modest Heroes ont tous deux bénéficié d’une large diffusion, ce dernier arrivant sur Netflix en 2018. Si The Imaginary passe au même service de streaming, il sera en bonne compagnie avec Bubble, d’Attack on Titan et le réalisateur de Death Note Tetsurō Araki.

Nous vous tiendrons informés du moment où vous pourrez regarder The Imaginary – en attendant, lisez les meilleurs films familiaux, pour plus d’histoires réconfortantes.

Commentaires