Les développeurs de Lords of the Fallen s’inquiètent-ils du nombre de soullikes ?

Le défi de créer une âme moderne : Lords of the Fallen face à la concurrence des soulslike

Dans un monde post-Dark Souls, où le soulslike est devenu un genre bien établi, Lords of the Fallen se trouve confronté à un défi considérable. Comment se démarquer dans un marché saturé où chaque nouvelle âme peine à attirer l’attention ? Les créateurs du jeu, CI Games, reconnaissent la valeur de l’héritage de FromSoftware, mais cherchent à apporter leur propre contribution.

Un RPG sombre dans un monde allégorique

Lords of the Fallen est un remake de l’original de 2014, se déroulant entre deux mondes sombres et fantastiques, Axiom et Umbral. Équipé d’une lanterne, le joueur explore le monde vivant de l’Axiom tout en scrutant le monde mort de l’Umbral. Les actions effectuées dans l’un ont un impact sur la nature et la structure de l’autre. CI Games mise sur cette dualité pour se démarquer dans l’univers des soulslike.

Aller au-delà de la surface de la fantaisie

L’un des aspects distinctifs de Lords of the Fallen est son monde allégorique. Alexandre Chaudret, directeur artistique du jeu, explique : « C’est beaucoup plus allégorique. Vous passez d’un fantasme gothique à quelque chose de beaucoup plus d’horreur cosmique, presque Giger-esque avec des os, des statues géantes, des squelettes moulés ensemble. C’est une question de résonance. Vous devez toucher l’âme même des gens et aborder des thématiques profondes, pas seulement la surface de la fantaisie. »

Le combat lourd et physique de Lords of the Fallen

Le combat dans Lords of the Fallen est décrit comme lourd et physique, correspondant à la conception du monde épuisé et angoissé du jeu. Les options de combat ont été améliorées par rapport au premier jeu, offrant maintenant des constructions agiles et légèrement blindées en plus des combattants plus lourds. Les développeurs reconnaissent l’influence et les défis liés à la création de combats convaincants dans le style soulslike.

Se démarquer dans un marché saturé

CI Games reconnaît le nombre croissant de soulslikes sur le marché, mais est confiant que la qualité finira par attirer les joueurs. Cezar Virtuso, directeur créatif du jeu, déclare : « Si on fait un bon match, les gens seront super contents. C’est notre travail de le rendre aussi bon que possible et ensuite cela se démarquera parce qu’ils aimeront simplement ce qu’ils jouent. » Les développeurs estiment qu’il est important de continuer à développer et à améliorer la formule des soulslike, plutôt que de se lancer dans des projets radicalement différents.

Continuer à chercher ce qui rend les jeux soulslike puissants

Pour Virtuso, la clé pour se démarquer dans le genre soulslike n’est pas de créer les « anti Dark Souls », mais de comprendre ce qui rend ces jeux si puissants. Il souligne l’importance de raconter une histoire émotionnellement intense pour captiver les joueurs. Malgré la concurrence, Lords of the Fallen s’efforce d’apporter sa propre contribution à cette formule bien établie.