Les joueurs s’affronteront sur la carte futuriste de Toronto dans le nouveau jeu vidéo « Overwatch 2 »

TORONTO – Les joueurs s’attendent à vivre une expérience typiquement canadienne lorsqu’ils se préparent pour « Overwatch 2 ».

Le jeu de tir à la première personne multijoueur d’Activision Blizzard, dont la sortie est prévue le 4 octobre, présente une carte futuriste de Toronto appelée New Queen Street. Les joueurs s’affronteront avec en toile de fond la tour CN, l’hôtel de ville et sa patinoire emblématique et son enseigne de Toronto, ainsi que les voies ferrées distinctives menant à la gare Union, entre autres monuments locaux.

Lucas Annunziata, un artiste senior de l’environnement chez Blizzard, a conçu la carte. Originaire du Vermont, Annunziata connaît bien la ville pour avoir travaillé à Toronto pour Torn Banner Studios de 2013 à 2018.

Il a également consulté d’autres Canadiens dans les rangs du Blizzard sur d’autres icônes torontoises possibles à inclure.

Concevoir une carte Overwatch, c’est plus que sélectionner des points de repère locaux. Le jeu, qui propose une liste de héros avec un large éventail de capacités différentes, offre de nombreux coins et recoins, sans parler des différentes routes vers l’objectif.

Les hauteurs et la couverture sont importantes dans le jeu, permettant aux attaquants de faire des ravages et aux défenseurs d’échapper aux dégâts. La carte de Toronto comprend une paire de tramways qui offrent à la fois une couverture et une couleur locales.

« En tant qu’artiste de l’environnement, oui, vous voulez que ce soit beau, mais cela doit vraiment être juste une toile de fond pour l’action dans le jeu », a déclaré Annunziata. «Nous faisons donc beaucoup de travail pour superposer ces choses sans qu’elles soient gênantes. Parce que chez Blizzard, l’une des croyances fondamentales est le jeu en premier.

Annunziata, qui a passé deux semestres à Montréal dans le cadre d’un programme d’études à l’étranger affilié au Collège Champlain à Burlington, Vt., est avec Blizzard depuis février 2018. Initialement en poste au siège social de Blizzard à Irvine, en Californie, lui et sa femme ont depuis a déménagé à Plattsburgh, NY, pour se rapprocher de sa famille.

Annunziata, 32 ans, était en ville pour assister au Toronto Defiant Summer Showdown, le tout premier tournoi de l’Overwatch League au Canada. Le Dallas Fuel a gagné dimanche en battant le San Francisco Shock, la ville natale de Toronto Defiant terminant troisième au Mattamy Athletic Centre.

Les organisateurs attendaient quelque 4 000 fans sur les quatre jours du tournoi.

Pour Annunziata, c’était une chance rare de voir l’entrée de Toronto dans l’Overwatch League jouer sur la carte de sa ville natale.

« C’est une expérience très spéciale de voir l’équipe d’esports de Toronto jouer sur la carte de Toronto à Toronto, directement sur leur propre terrain », a déclaré Annunziata. « L’énergie et l’excitation sont juste à côté de la chaîne, surtout après les deux dernières années avec autant de développeurs travaillant à domicile. Être ici en personne et voir toutes ces personnes en chair et en os, sur grand écran, c’est une expérience très surréaliste pour moi.

Blizzard a présenté la carte de Toronto en dévoilant le nouveau jeu lors de sa convention annuelle BlizzCon.

Les ratons laveurs omniprésents de Toronto obtiennent également leur dû sur la carte sous la forme du club de curling Toronto Raccoons. Et il y a un clin d’œil à Tim Hortons via un café Tim Fordsons.

Annunziata a prêté attention aux détails, s’assurant que les poubelles de la ville étaient exactes, quoique « un peu nivelées et un peu de science-fiction et futuristes ».

Il a également rempli la carte avec un éventail de restaurants différents pour refléter la composition multiculturelle de Toronto.

« C’est une chose qui m’a vraiment marqué quand j’ai déménagé ici », a-t-il déclaré. «Combien de types de personnes différentes vivent ici et comment tout le monde est tellement excité de partager et de participer aux différentes cultures alimentaires. C’est quelque chose qui rassemble vraiment les gens. »

Il y a même un clin d’œil au Legends Row des Maple Leafs avec une statue d’un joueur de hockey futuriste avec une feuille d’érable bleue sur la poitrine.

Annunziata, qui a de bons souvenirs de son séjour ici, dit que la réaction initiale à la carte a été positive, beaucoup étant heureux de voir Toronto se jouer plutôt une ville américaine.

Le titre original « Overwatch », sorti en 2016, permettait aux joueurs de se battre en Antarctique, dans la Forêt-Noire, à Gibraltar, à La Havane, à Hollywood, à Londres, à Moscou, au Népal, à Paris et à Busan, en Corée du Sud, entre autres lieux colorés.

« Overwatch 2 » comprendra également des cartes de Goteborg, de Suède, d’Inde, de Monte Carlo, de New York, de Rio de Janeiro et de Rome.

Le nouveau jeu s’ajoute à sa distribution existante de personnages jouables avec Sojourn, le premier héros canadien du jeu développé par Paul Warzecha de Toronto, qui est un superviseur de l’externalisation de l’art des personnages chez Blizzard.

Le mode de jeu principal dans « Overwatch 2 » s’appelle Push, qui voit deux équipes de héros s’affronter sur deux robots qui poussent chacun une barrière profondément dans le territoire de l’autre. Le robot de l’équipe qui couvre le plus de terrain gagne.

Plus de modes et de cartes sont attendus après la sortie du jeu.

Suivez @NeilMDavidson sur Twitter

Ce rapport de La Presse canadienne a été publié pour la première fois le 12 septembre 2022.

REJOINDRE LA CONVERSATION

Les conversations sont des opinions de nos lecteurs et sont soumises à la Code de conduite. Le Star ne partage pas ces opinions.

Laisser un commentaire